Mais, revenant justement d’Asie, Henri Michaux, barbare occidental, écrit : Un sein n’exprime pas grand-chose. C’est à la figure qu’on a recours pour savoir à quel caractère on a affaire. Je me souviens avoir été frappé et désillusionné quantité de fois par le fait que les seins d’une femme, quand il m’arrivait de les voir dévoilés, n’étaient que beaux alors que la figure était travaillée par l’intelligence, par une âme bizarre et recherchée qui m’avait induit à croire en quelque sorte que les seins seraient recherchés, eux aussi, et originaux. Mais un sein n’est pas un visage. Soit.


                                                                                                                                   <     >